Stage de Théâtre : A la recherche de son propre clown

– Le travail du clown : Le clown rate là où on l’attend et réussit là où on l’attend pas ! Le petit nez rouge, c’est le plus petit des masques, éclaire les yeux de naïveté et agrandit le visage en le démunissant de toute défense. C’est oser, s’accepter, se montrer tel que l’on est. Sans référence de style ou de forme.  Naïf dans le burlesque, fragile dans l’absurde, sensible dans le dérisoire. Inverse le réel et provoque le tragique.

Le point commun entre le neutre et le clown est la solitude ! Le travail sur le clown reste une expérience pratique, qui fait appel à un discours poétique et magique, qu’aucune transmission écrite ne saurait remplacer. Il place le comédien en face de lui-même.