Dans le cadre du partenariat liant les JTC à la Direction générale des prisons et de la rééducation, certains détenus quitteront, le temps de quelques représentations, leurs cellules pour se produire sur scène. Exercice idéal pour la réinsertion sociale des prisonniers, le théâtre fait désormais partie des stratégies de rééducation de la population carcérale en Tunisie. Quoi de plus stimulant que d’incarner des personnages pour aspirer à d’autres destins, pour déjouer les erreurs du passé et rattraper le temps perdu ? Les groupes de détenus dont nous parlons ont constitué des Troupes théâtrales, travaillé des textes et créé des spectacles que le public de la 20ème session des JTC pourra découvrir dans les (mêmes) espaces qui accueilleront les autres représentations. Avec ce genre d’expérience, la pratique théâtrale s’avère porteuse d’espoir, puisque nous assistons souvent à une amélioration de la capacité de (ré)adaptation (sociale) du détenu et de son estime de soi. Nous espérons, ainsi, voir un bon nombre détenus qui iront jusqu’au bout de leurs peines sans perdre l’essentiel de leur dignité d’hommes-citoyens.